Enquête publique sur la mise en compatibilité des documents d’urbanisme des communes de Brueil-en-Vexin et de Guitrancourt avec le projet d’ouverture et d’exploitation d’une carrière de calcaire sur la commune de Brueil-en-Vexin

Du lundi 05 février 2018, à 00h00, au lundi 12 mars 2018, 00h00
Vous retrouvez sur cette page l'ensemble des observations déposées sur le registre électronique.

Les propos à caractère manifestement illicite ont été rendus inaccessibles conformément à la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique. Ils sont signalés par la mention « Cette observation a été modérée ».

Ces observations n'ont été ni altérées ni supprimées et elles ont été transmises dans leur intégralité à la commission d'enquête.

Vous disposez d'un module de recherche. Indiquez le mot recherché dans le texte des observations ou cliquez sur la date de dépôt recherchée.

Conformément à la loi du 21 juin 2004 citée ci-dessus, vous avez la possibilité de nous signaler tout propos qui vous paraitrait manifestement illicite afin que nous le rendions inaccessible le plus rapidement possible, le cas échéant.

Cliquez ici pour signaler des propos illicites :
51
Bonjour,
Je trouve simplement aberrant qu à l'heure où tout nous pousse à prendre des mesures de protection et conservation de notre planète ( conversion automobile, transport en commun, culture sans pesticides, réduction des gazs à effet de serre, particules fines, ect...) , on veuille sous couvert d un Projet d Intérêt Général installer une telle exploitation. Où est l'intérêt des exploitants agricoles, des habitants, de nos éàs, de l environnement? Pour du ciment qui peut se trouver autrement ?
Pollution de l'air, de l'eau, des tirs de mines qui provoqueront des nuisances sonores et autres dégâts par vibration, un trafic de camions, et je ne parle pas de la proximité hallucinante qu aurait l'exploitation des habitations, le tout dans un parc naturel protégé !
Tout cela s'inscrit dans une logique qui m'échappe absolument.
Je trouve honteux de nous imposer une telle dégradation au moment où tant d efforts sont demander à chacun pour préserver un environnement déjà bien fragile.
A titre personnel, nous avions choisi cette région pour offrir un cadre de vie serein à notre fils qui a six ans aujourd'hui. N ayant ni les moyens ni i la possibilité de partir,
Je suis proprement révoltée d'en être réduite à sacrifier la sérénité et la santé de mon enfant pour un projet d'un tel non-sens.

Je vous remercie de votre attention.
Déposée le 23/02/2018
50
Bonjour Monsieur le Commissaire enquêteur,

Nous tenons à vous faire part de notre inquiétude concernant ce projet d'extension de carrière. Il nous paraît impensable que les habitations les plus proches se situeraient à 500m à peine... Du fait de cette proximité, notre préoccupation porte essentiellement sur la pollution de l'air et de l'eau que cette
exploitation va engendrer.

Marche t'on sur la tête? A l'heure où l'Environnement est un enjeu majeur pour le futur, nous ne comprenons pas comment il est possible que ce projet voit le jour.
Si la région a tant besoin d'une carrière de ciment "à proximité", elle a les atouts et la possibilité de l'acheminer par voies fluviales ou par le rail. Nous avons donc les infrastructures pour faire autrement: la Seine et un réseau ferré développé en Ile de France. Ce projet d'exploitation de carrière semble aller dans le sens du profit au détriment de l'Environnement et de l'intérêt des riverains.

Merci.

Déposée le 23/02/2018
49
Bonjour Monsieur le Commissaire enquêteur,

Je tiens à vous faire part de ma profonde inquiétude à propos de ce projet de carrière.

Notre arrivée à Brueil

Nous sommes 5, dont 3 enfants, et nous nous sommes installés dans ce village pour fuir la vie citadine, le bruit et la pollution.

Ce nous en savions

Au moment où nous avions pris la décision de déménager, le projet de carrières n'était pas si étendu, pas de concasseur.

Nos inquiétudes

Après avoir quitté la ville, je suis maintenant très réservé quant aux nuisances sonores liées aux engins, au concasseur. Mais aussi à la qualité de l'air pour mes 3 enfants, mais aussi à la qualité de l'eau.
Et dès le projet terminé, on y enfouira des ordures ?
Le premier des impacts sera la baisse de l'immobilier ! Investir dans le projet de sa vie pour se rendre compte que l'on travaille pour la banque et notre bien sera impossible à vendre ?

Notre pensée

Le Grand Paris signifie la priorité à tout ? Sacrifier la qualité de vie de plusieurs familles pour ce projet immense ?
Sachant qu'en France la production clincker est supérieure à la consommation. Alors pourquoi sacrifier la région la plus peuplée de France ? En plus au sein du PNR du Venin ?

La santé et l'emploi, deux contradictions

Je me rends compte maintenant que la santé n'a que faire au regard de l'Etat par rapport aux besoins, financiers, des industriels...
Cela ne sert à rien d'agiter le mouchoir des licenciements à l'usine de Gargenvile alors que celle de Guernes va mettre 250 personnes sur la paille...
Bref, quoi qu'il arrive nous serons tous perdants. Et je n'imagine même pas si dans le futur des maladies se déclarent, combien cela va couter à l'assurance maladie ?

Mon activité

Je suis apiculteur et donc producteur de miel dans les départements des Yvelines et Val d'Oise. Produire localement est très appréciée de la clientèle locale. Seulement, la production est très difficile sur ces départements parfois très urbanisés par endroit. Et dès que je trouve un terrain favorable, la production est le plus souvent nulle au point de perdre de l'argent, tellement la nature est pauvre en ressources pour les insectes pollinisateurs...
Un projet de carrière signerai l'arrêt de la vie sur plusieurs hectares. Et on fera venir des camions de miels d'ailleurs pour sustenter les parisiens...

Mieux valoriser ce territoire

Un projet de ferme maraîchère bio, en permaculture pourrait fournir des denrées alimentaires au grand Paris. Sources de centaines d'emplois non délocalisables, dans le respect de la nature et des habitants.

Pourquoi pas racheter une parcelle pour y faire une grande ferme apicole pour valoriser le PNR ? J'ai un projet de développement à 400 ruches d'ici 5 ans. (J'en ai 170 à cet instant).

Projet d'un autre temps

Alors comme NDLL on va laisser faire des projets d'un autre temps, aux portes de Paris, en sacrifiant un territoire unique ? Où est la politique environnementale du gouvernement ? Il est temps de prendre acte, pour le futur !

Pour mes enfants, la qualité de vie, l'environnement et l'emploi, il est temps d'abandonner ce projet qui n'est pas apprécié et qui restera dans le passé.
Déposée le 23/02/2018
48
Bonjour M. le commissaire enquêteur,

Vous trouverez ci-dessous les éléments d’observation que je souhaite porter à votre connaissance dans le cadre de l'enquête publique que vous conduisez relativement à la mise en conformité du PLU de Brueil-en-Vexin.

Le projet d’extension des carrières Calcia sur la commune de Brueil-en-Vexin est inacceptable pour les raisons suivantes :

- il va polluer davantage l’air de notre territoire, déjà extrêmement pollué par l’émission notamment de particules fines et de dioxyde de carbone ;

- il est dangereux pour les nappes phréatiques, présentes dans le sous-sol du lieu d’exploitation, qui permettent d’alimenter en eau potable, notamment une partie des juziérois ;

- il menace directement près de 120 emplois sans compter les emplois indirects difficilement quantifiables mais non négligeables (du fait du départ des adhérents fortunés du Golf de Sailly). En effet, le golf de Sailly (77 emplois) fermerait inévitablement, selon sa direction, si le projet d’extension se réalisait. Sur le territoire de Brueil-en-Vexin, on peut évoquer également, et sans que la liste soit exhaustive, les cas de l’entreprise de BTP Binet de la ferme du St Laurent qui se situe sur le terrain où l’exploitation est prévue, du Centre équestre La Cavale, de la ferme du Haubert et des agriculteurs qui perdraient leur outil de travail à hauteur de 550 hectares.

- il porte atteinte à l’intégrité physique du parc naturel régional du Vexin français, reconnu en tant que tel pour la richesse de son patrimoine naturel et culturel ;

- il va engendrer des nuisances sonores et polluer visuellement nos paysages.

- les modifications du PLU de Brueil-en-Vexin, voulues par l’Etat, ne correspondent pas aux éléments du dossier du projet « d’intérêt général ». Ainsi, dans le PIG il était précisé qu’afin de limiter les nuisances du projet, le concasseur actuel de Guitrancourt serait conservé or désormais le projet évoque une installation mobile de concassage criblage à Brueil-en-Vexin. En outre, il est envisagé un dispositif de trois convoyeurs à bandes à la place d’une piste. Enfin, il est désormais prévu de créer une base vie destinée à l’entretien et au ravitaillement en carburant des engins qui va s’inscrire fortement dans le paysage.

Vous l'aurez compris, pour toutes ces raisons je suis fermement opposé au projet d'extension du cimentier, projet qui n'a pas sa place en milieu urbain.

Je vous en souhaite bonne réception et vous prie de croire, Monsieur le commissaire enquêteur, en l'expression de mes considérations distinguées.

Cédric Guillaume,
Conseiller municipal de Juziers.
Déposée le 21/02/2018
47
Au Commissaire enquêteur

Madame, Monsieur,

L'extension de la carrière à Breuil-en-Vexin et Guittancourt va bouleverser la vie dans voisinage de ces communes.

Les méfaits de cette extension sont connus : bruit, poussières, destruction de la nappe phréatique, augmentation de la circulation, maladies etc..

C'est pourquoi de très nombreux d'élus locaux se sont joints au mouvement de protestation.

Je vous demande d'entendre nos arguments.

Dans cet espoir, je vous prie d'agréer l'assurance de mes sentiments respectueux.
Déposée le 21/02/2018
  1. 1
  2.  2
  3.  3
  4.  4
  5.  5
  6.  6
  7.  7
  8.  8
  9.  9
  10.  10
  11.  11
  12.  >
  13.  >>